Serres
Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Lire pour ne pas rester un instruit inculte «L’éducation médicale vue par un philosophe»

par Michel Serres

 

présenté par Jean-Michel Bolzinger
Metz dimanche 3 septembre 2006

 

Dans le n°3 de la revue Pédagogie Médicale, Michel Serres écrit que 

« les médecins doivent développer et entretenir parallèlement deux têtes : l’une, scientifique, l’autre empirique. Cette exigence résulte de la nécessité de solliciter à la fois la raison et l’expérience, d’appréhender tout autant le général et le particulier, la notion stable et la mouvance de la singularité, la maladie et la personne souffrante».

Voici qui n’est pas sans évoquer le texte « Le cartésien et l’empirique » présenté sur ce site en 2004.

Il poursuit en rappelant que

« jadis, la maladie passait pour normale plus que pour fatale ou pénible, alors que la santé passe aujourd’hui pour usuelle ; la normalité a changé de camp».

Autre clin d’œil cette fois à Canguilhem présenté en 2005.

L’académicien remarque en outre que

« la science doit composer avec les puissances de l’argent, des médias et de l’administration. Le siècle dernier a suscité l’avènement d’une bioculture, faite de sciences et de pratiques du vivant, tous règnes confondus. La vie, dans sa totalité, entre dans l’action et la responsabilité de l’homme».

Michel Serres conclut que

« la pratique et l’éducation médicales doivent s’inscrire entre les tensions que constituent la nécessité d’une santé, la possibilité des existences, les impossibilités induites par la maladie et la douleur et la contingence de l’action du médecin ».

Le philosophe estime que

 « Pour atteindre le singulier, l’apprentissage de la médecine doit s’appuyer aussi sur la culture, telle qu’y contribuent par exemple les grands écrivains et que l’on retrouve dans les textes de portée universelle, car ces auteurs explorent et décrivent des expériences individuelles telles que les rencontrera le médecin et qu’assurément il manquera si, limité à la raison brute, il reste un instruit inculte »

Pédagogie Médicale

est l’organe officiel d’ expression de la Société internationale francophone d’éducation médicale (SIFEM) La SIFEM est née en avril 2003, à Nancy, lors des XV° Journées internationales francophones de pédagogie médicale

Serres M. L'éducation médicale vue par un philosophe. Pédagogie Médicale 2006; 7 : 135-141.

Pédagogie Médicale Vol. 7 numéro 3

http://www.pedagogie-medicale.org/vol_7.3_conference.pdf

 

 

retour à l'index littérature

 

 

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur
 et ne peut être en aucun cas diffusé sur quelque support que ce soit
 (web, messagerie électronique, papier, etc.) sans autorisation préalable.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel.