Evguéni Serguéevitch Dorn, médecin

La mouette de Tchékhov

présenté par Michel Chillot
mercedi 1° décembre 2004

 

Ce texte est le premier d’une série consacrée à des portraits de médecin dans l’œuvre d’Anton Tchekhov

Tchékhov écrit sa pièce La Mouette en 1895-1896. Evguéni Serguéevitch Dorn, médecin âgé de 55 ans, est un personnage secondaire de la pièce qui tient une place importante. En lisant Tchékhov, il ne faut jamais oublier qu’il était médecin exerçant avant de se consacrer exclusivement à la littérature.

La pièce se déroule sur une durée de deux années dans la propriété de Piotr Nicolaévitch Sorine dont la sœur Irina Nicolaevna Arkadina est actrice. Le sujet central de la pièce est le théâtre et la littérature avec en toile de fond des amours impossibles.

Evguéni Serguéevitch Dorn nous est présenté comme un bon médecin, 

“Il y a dix ou quinze ans, j’étais si vous vous en souvenez, le seul accoucheur sérieux de toute la région”. 

Il plait aux femmes et aime les artistes. Par le passé, il eut une liaison amoureuse avec Irina Nicolaevna Arkadina. Il entretient une lésion secrète avec Paulina Andréevna, l’épouse d’Ilia Afanassiévitch Chamraev, un lieutenant en retraite gérant chez Sorine. Elle lui propose de refaire sa vie avec lui, “emmenez-moi avec vous”. Mais Dorn fuit prétextant son âge:

 “j’ai cinquante cinq ans, il est trop tard pour changer sa vie”.

La pièce oppose deux types d’écrivain incarnés par Constantin GavrilovitchTréplev, le fils d’Irina Nicolaevna Arkadina et Boris Alexéevitch Trigorine. 

Trigorine est un écrivain mûr, à succès et sûr de son art, mais qui ne voit dans l’écriture qu’un moyen de gagner sa vie. Tréplev est jeune, Il rêve de “formes nouvelles” au théâtre. Il donne une représentation devant sa mère qui tourne court. Dorn avoue à Tréplev qu’il a aimé sa pièce. Mais, il reste très critique sur son travail d’écrivain: 

“vous devez savoir pourquoi vous écrivez, sinon, si vous prenez ce chemin pittoresque sans but précis, vous allez vous perdre et votre talent sera votre perte”.

Dans le dernier acte acte, Dorn revient sur le talent certain de Tréplev en regrettant le manque d’objectif à atteindre dans son travail. Tréplev restera impuissant pour faire aboutir son travail.

Tréplev est amoureux de Nina Mikhaïlovna Zaretchnaïa, fille d’un riche propiétaire terrien, qui joue dans sa pièce. Elle partira avec Trigorine pour devenir actrice. Trigorine trahira son amour. Pourtant Nina gardera son amour intact pour lui.

Revenons à notre médecin de campagne. Il part en guerre contre la tabac et l’alcool. Il fait de la médecine préventive! A une jeune femme qui prise, Dorn lui prend sa tabatière et la jette dans les buissons en s’écriant “C’est dégoûtant!”. A Piotr Nicolaévitch Sorine, il s’exclame: 

“Le vin et le tabac vous enlèvent votre personnalité. Après un cigare ou un verre de vodka, vous n’êtes plus Piotr Nicolaévitch, mais Piotr Nicolaévitch plus quelqu’un d’autre; votre moi s’estompe, et vous vous considérez vous-même à la troisième personne.”

Dorn apparaît peu attaché à la vie: “chaque vit doit avoir une fin” et distant face à la mort: “la peur de la mort est une peur animale... Il faut l’étouffer. Il n’y a que les croyants, effrayés par leurs péchés, qui ont une peur consciente de la mort”.

Dorn sera présent au moment du drame lorsque Tréplev se donnera la mort. Il garde son sang froid en cherchant à épargner à Irina Arkadina la vue du corps de son fils.

Dorn est un personnage sympathique, bon médecin s’intéressant à la littérature. Ses rapports resteront superficiels avec les femmes par peur d’un engagement durable. Veut-il rester libre ou son pessimisme sur la valeur de la vie l’empêche-t-il de se projeter dans l’avenir? Tchekhov ne donne pas la réponse. A chacun de répondre.

 

 

retour à l'index littérature

 

 

 

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler