Charles Bell
Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Signe de Charles Bell

 

On demande au malade de fermer les yeux.

Du côté paralysé, le malade ne peut pas fermer l'oeil (par paralysie des muscles orbiculaires des paupières) et le globe oculaire se porte en haut et en dehors. Le blanc de l'oeil devient visible à chaque tentative d'occlusion de la paupière.

(Ce phénomène de contraction synergique du muscle droit supérieur est normal mais chez l'individu sain, l'occlusion de la paupière supérieure le rend invisible).

Un signe de Charles Bell marqué est pathognomonique d'une PF périphérique.

voir le tableau séméiologique complet de la PF périphérique 

En règle générale, une PF centrale prédomine nettement sur le facial inférieur en respectant le facial supérieur mais une atteinte supérieure fruste peut se rencontrer dans une PF centrale (signe de Souques)

voir aussi le signe de Souques (dans les formes incomplètes)

Charles Bell, est né en Ecosse, à Edimbourg en 1774. Il étudie l'anatomie sous la direction de son frère cadet, le chirurgien John Bell et est admis en 1799 au Royal College of Surgeons. Il s'installe à Londres, en 1804, où il pratique la chirurgie et enseigne l'anatomie.

Auteur de recherches en neurophysiologie il part de l'idée que si deux nerfs innervent une même partie du corps, c'est qu'ils y produisent des effets différents. Par dissection, il observe deux racines (et donc deux fonctions) aux nerfs rachidiens et découvre en 1811 la division fonctionnelle entre les racines sensitives et motrices des nerfs rachidiens. Il montre que la racine antérieure véhicule l’information motrice. 
François Magendie complète cette découverte en 1921 en objectivant la fonction sensitive de la racine postérieure. 
Il y eut des querelles de priorité entre les deux médecins et finalement pour mettre tout le monde d'accord, on édicta la loi de Bell-Magendie.

On lui doit aussi en 1930, une belle observation de tumeur kystique de l'angle ponto cérébelleux qui avait débuté par une névralgie du Trijumeau. 

Il démontra aussi que le Trijumeau n'est pas qu'un nerf sensitif et qu'il existe une branche motrice à destination des muscles masticateurs.

On lui doit le nerf de Charles Bell ou nerf du grand dentelé qui naît des branches antérieures des racines C5 et C6, rarement C7, qui a une longueur de 20 cm, et qui descend vers la paroi thoracique, se coude au niveau de la 2° côte pour se distribuer au faisceau musculaire du grand dentelé.

Il est anobli en 1831 et décède à l'âge de 68 ans en 1842.

C'était un dessinateur de grand talent et il est l'auteur de remarquables illustrations du cerveau et en particulier du faisceau pyramidal.

voir les trajets du V et du VII sur l'excellent site d'anatomie de Bertrand Boutillier et du Pr. Gérard Outrequin.

JMB 15.05.2005

retour index séméiologie

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur
 et ne peut être en aucun cas diffusé sur quelque support que ce soit
 (web, messagerie électronique, papier, etc.) sans autorisation préalable.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel.