Harzer
Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Signe de Harzer

 

A l'heure des BNP et de l'écho-cardiographie (qui fait le diagnostic d'IVD) rendons une visite à Friedrich Harzer qui a décrit son fameux signe en 1920 en allemagne.

Le signe de Harzer désigne le battement du ventricule droit dilaté dans la région sous-xiphoïdienne.

L'examinateur le recherche en plaçant le pouce de sa main droite sous la xyphoïde. La perception d'une onde de choc de haut en bas traduit une hypertrophie ou une dilatation du ventricule droit

bullet

soit d’emblée en cas de cardiopathie droite ou dans les cœurs pulmonaires.

bullet

ou en cas de virage à droite d’une IVG (passage en insuffisance cardiaque globale).

Dans l'insuffisance ventriculaire droite le signe de Harzer s'intègre à d'autres arguments cliniques:

bullet

des signes fonctionnels et d'inspection

bullet

dyspnée d'effort

bullet

polypnée

bullet

hépatalgie d'effort à la marche [même rythme que la claudication intermittente] irradiant vers la xyphoïde, en retro-sternal ou dans le dos. Elle peut être accompagnée de troubles digestifs: nausées, vomissement, ballonnement et inappétence qui égarent le diagnostic.

bullet

Cyanose surtout en cas de pathologie respiratoire causale (“cardiaque noir”): lèvres, pommettes, extrémités surtout à l'effort

bullet

turgescence des jugulaires à la base du cou (à droite surtout)
 

bullet

des signes d'examen

bulletoedème périphérique de type veineux : vespéral et déclive (débutant aux chevilles ou aux lombes si le sujet est alité en décubitus dorsal), devenant permanent et de plus en plus massif. Oedème blanc, mou, gardant le godet d'empreinte. Les oedèmes sont tardifs et ils peuvent devenir durs, violacés et sensibles avec le temps.
bulletFoie cardiaque.
bullethépatomégalie, foie congestif de stase, mou, régulier,
bullethépatalgie à la pression [et à l’effort v.supra], mais sensible à l’effet des tonicardiaques et des diurétiques (foie “accordéon”).
bulletReflux hépato-jugulaire qui se recherche en comprimant la région hépatique ou pré ombilicale (test abdomino jugulaire*) avec le plat de la main pendant 10 à 20 secondes. (le patient doit continuer à respirer pendant le test!)
bulletoligurie < 500 ml/24H (par hyperaldostéronisme et baisse du flux sanguin rénal)
bulletEpanchements des séreuses. (transsudat)
bulletEpanchement pleural (hydrothorax), le plus souvent à droite, allant du comblement du cul-de-sac à l’épanchement de plusieurs litres (ligne de Damoiseau) en fait rares dans l'IVD isolée
bulletAscite.
bulletépanchement péricardique (plus rare)
bullettachycardie
bulletCoeur sourd, galop droit.

 

*valeur du test abdomino jugulaire:
     sensibilité : 0,17 à 0,5
     spécificité : 0,71 à 0,91
     bien corrélé avec pression capillaire pulmonaire.
faux - :
     obésité abdominale.
     traitement diurétique préalable

Ewy GA The abdominojugular-test: technique and hemodynamic correlates. Ann Int Med 1988; 109 456-60

JMB 06.09.2006

retour index séméiologie

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur
 et ne peut être en aucun cas diffusé sur quelque support que ce soit
 (web, messagerie électronique, papier, etc.) sans autorisation préalable.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel.