Ortolani - Barlow
Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Signes d'Ortolani et de Barlow

 

ces deux signes entrent dans le cadre de l'examen de la luxation congénitale de hanche du nourrisson (LCH).

Le signe ou la manoeuvre d'Ortolani-Le Damany

s'appelle aussi la manoeuvre du ressaut :

Le nourrisson est en décubitus sur une table d'examen dure (le plan du lit est trop mou pour la recherche de ce signe).

L'examinateur saisit les 2 genoux entre son pouce et son index en plaçant ses 3 autres doigts sur la face externe de la cuisse.

Les genoux et les hanches du nourrisson sont fléchis.

En imprimant un mouvement d'ABDuction l'examinateur peut percevoir un ressaut dit « de rentrée » indiquant que la hanche est luxée mais qu'elle est réductible. Ceci survient dans la forme sévère.

Lors du mouvement d'ADDuction l'examinateur peut percevoir un ressaut de sortie indiquant que la hanche est en place mais qu'elle est luxable. Ceci survient dans les formes moins sévères.

Le ressaut n'est pas l'apanage de l'examen du 1er jour, il peut persister très longtemps.

Manoeuvre de BARLOW

Dans les LCH graves, le signe d'ORTOLANI est négatif, il n'y a pas de ressaut perceptible

Dans ce cas, on recherche la sensation de piston

L'enfant est en décubitus dorsal, l'examinateur tient le bassin d'une main et l'autre main saisit la cuisse en ABDuction.

Pendant que la cuisse est maintenue en abduction, l'examinateur effectue des mouvements antéro-postérieurs à la cuisse du nourrisson.

La perception du signe du piston indique l'instabilité.

Définitions des affections associées à la dysplasie congénitale de la hanche

 

Luxation de la hanche Hanche dont les os articulés (c.à.d. la tête fémorale et l’acétabulum) sont déplacés, ce qui entraîne une séparation des surfaces articulaires.
2 types de dislocations
:
- dislocation typique survient chez des nourrissons neurologiquement normaux.
- dislocation tératogène est moins fréquente et est associée à des anomalies neuromusculaires comme l’arthrogrypose et la myéloméningocèle.
Les hanches luxées sont dues à une dysplasie congénitale et rentrent dans l’ordre chez les nourrissons avant leur troisième mois de vie.
 
Hanche luxable Hanche qui peut être ramenée en position normale avec une flexion externe et abduction ou à l’inverse, qui peut être mise en évidence par une abduction à partir de la position normale.
 
Hanche subluxée Hanche luxable ayant un contact partiel entre la tête fémorale et l’acétabulum.
 
Hanche subluxable Hanche qui est habituellement bien positionnée au repos, mais qui peut devenir partiellement articulée lors de manoeuvres externes.
 
Dysplasie seule Anomalie anatomique et (ou) anomalie de croissance des surfaces articulaires en développement diagnostiquée à la radiographie ; peut apparaître sous la forme d’un acétabulum en creux ou de forme irrégulière, ou bien sous la forme d’une anomalie du fémur proximal.

 

Quelle est l'efficacité de ces signes?

Ref: Le dépistage et le traitement
de la dysplasie congénitale de la
hanche chez les nouveau-nés

Pour le diagnostic de la luxation de la hanche, le test de Barlow a été associé

bulletà une valeur prédictive négative élevée VPN=0,99
bulletet à une valeur prédictive positive faible VPP=0,22

Lorsque les tests d’Ortolani et de Barlow sont combinés,
ils présentent un degré de spécificité élevée (Se=0,98-0,99) pour le diagnostic de dislocation ou de subluxation de la hanche.

La sensibilité varie selon l’habileté de l’examinateur et le nombre d’examens effectués. Dans le cas d’examinateurs d’expérience, la sensibilité se situe entre Se=0,87 à 0,99.

Les tests d’Ortolani et de Barlow deviennent moins sensibles chez les nourrissons plus âgés, surtout en raison de leur taille et de leur masse musculaire plus imposantes et en raison de contractures de la hanche qui ont pu se développer.

Conclusion des auteurs de la référence: On dispose de preuves raisonnables justifiant l’inclusion de l’examen clinique sérié des hanches par un médecin dûment formé dans l’examen de santé périodique de tous les nourrissons jusqu’à ce qu’ils marchent seuls (niveau de preuve II-I et III, recommandation de catégorie B).

 

Marino Ortolani

(né à Altedo près de Bologne le 25 Juillet 1904, mort en 1983) était un pédiatre italien.

Il établit en 1936 la valeur du signe du ressaut. Celui ci avait été mentionné par plusieurs auteurs depuis le début du siècle, mais c'est lui qui a été le précurseur de sa recherche systématique chez tout nouveau-né.

Sir Thomas Barlow

Ce britannique qui devint centenaire (1845-1945) donna son nom au scorbut infantile dont il fit la description en 1883 (maladie de Moeller-Barlow ou de Cheadle-Moeller-Barlow). C'est à lui que nous devons la manoeuvre décrite ci dessus et non au sud africain B.J.Barlow qui a donné son nom au prolapsus valvulaire mitral en 1963.
Sir Th.Barlow fut le médecin de la Reine Victoria, du Roi Edward VII et de Georges V. En 1988, il traduisit la thèse de Maurice Raynaud publiée à Paris en 1962 'De l’asphyxie locale et de la gangrène symétrique des extrémités'
.

Pour refaire le point sur la question:

bullet

http://www.chups.jussieu.fr/polys/orthopedie/polyLerat/hanche/POLY.Chp.2.8.html
 

bullet

http://www.med.univ-rennes1.fr/etud/pediatrie/luxation_congenitale.htm

 

 

JMB 11.06.2005

retour index séméiologie

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur
 et ne peut être en aucun cas diffusé sur quelque support que ce soit
 (web, messagerie électronique, papier, etc.) sans autorisation préalable.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel.