Romberg
Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Signe Romberg

 

Le signe de Romberg [4], a été initialement décrit en 1846.
Il consiste en l'impossibilité pour le tabétique de garder son équilibre, lorsqu'on lui demande de fermer les yeux alors qu'il est debout les talons joints.

[Romberg MH. Lehrbuch der Nervenkrankheiten des Menschen. A Dunker (Berlin ) 1846.]

 

Signe de Romberg cérébelleux

Le patient est au garde à vous. On lui demande de tendre les membres supérieurs droit devant lui, paumes regardant en l’air.

Test négatif :

Quand le patient maintient cette attitude yeux ouverts comme yeux fermés.

Test positif

bulletquand le corps est animé d'oscillations (dans tous les sens) et que le patient doit écarter les pieds pour garder son équilibre
 
bulletDans les formes sévères,
des oscillations apparaissent même si le polygone de sustentation est élargi
 
bulletDans les formes discrètes
tout se résume à une danse incessante du tendon du jambier antérieur au niveau des chevilles et/ou à un déséquilibre trop aisément obtenu par une poussée antéro-postérieure ou latérale relativement faible;

quoi qu'il en soit, l'instabilité n'est pas aggravée par l'occlusion des yeux.

Remarque : Il est prudent de se tenir à côté du patient lors de ce test, car celui-ci peut soudainement osciller et tomber s'il n'est pas retenu.

 

Signe de Romberg labyrinthique

Le patient est debout, yeux fermés, talons joints (au garde à vous)

On observe de façon retardée une déviation latéralisée du corps, toujours dans le même sens et la même direction vers le labyrinthe lésé (donc le moins réactif).

L'existence d'un signe de Romberg ne doit être affirmée que lorsqu'il existe une différence nette de stabilité à la station debout les yeux ouverts et les yeux fermés. Ce qui est caractéristique, c'est l'apparition ou l'accentuation du déséquilibre yeux fermés.

bulletYeux ouverts= équilibre
bulletYeux fermés= chute latéralisée ou latéropulsion (parfois antepulsion ou retropulsion)

Cette manoeuvre peut être sensibilisée si le patient, les membres inférieurs tendus, place ses index en face de ceux de l'examinateur :
à l'occlusion des yeux on observe une déviation lente, retardée et latéralisée des
index.

 

voir aussi marche en étoile de Babinski Weil

voir aussi diagnostic différentiel synd. vestib. périph. et central

 

JMB 11.11.2005

retour index séméiologie

 

plan du site AMMPPU

accueil AMMPPU

AMMPPU
6 Quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Tél : 03 87 31 98 98
Fax 03 87 32 07 14
email:
ammppu@wanadoo.fr

webmaster

un lien rompu? un oubli? une erreur? une coquille? pensez à le signaler
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur
 et ne peut être en aucun cas diffusé sur quelque support que ce soit
 (web, messagerie électronique, papier, etc.) sans autorisation préalable.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel.